Jeunes entrepreneurs, participez à la mission commerciale
CleanTech dans le cadre de la COP22 à Marrakech!

Destination : Marrakech, Maroc
Date limite : 15 sept 2016, 17h00
Dates de la mission : du 6 au 12 novembre 2016

Les Offices jeunesse internationaux du Québec – LOJIQ, en partenariat avec le Regroupement des Jeunes Chambres de commerce du Québec – RJCCQ, lancent un appel de candidatures pour permettre à 8 jeunes entrepreneurs québécois du secteur des énergies propres de participer à une mission commerciale dans le cadre de la COP22, du 6 au 12 novembre 2016.  La mission permettra aux entreprises québécoises d’explorer le secteur des énergies propres au Maroc, d’accroître leur expertise dans le domaine, d’y rencontrer des acteurs importants et de développer des partenariats d’affaires.

Quels seront les enjeux? La COP 22 sera « celle de l’innovation en matière d’adaptation et d’atténuation aux effets du changement climatique » et donnera lieu aux décisions stratégiques pour atteindre l’objectif de réduction de 50% des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2050.

 

Historique de la COP

Le Maroc marche au solaire

Deuxième pays d’Afrique à avoir remis sa contribution nationale au secrétariat des Nations unies pour la COP21, le Maroc s’est engagé à réduire d’au moins 13 % ses émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2030. Le Plan vert adopté en 2014 prévoit de faire passer la part des énergies renouvelables de 28 % en 2008 à 42 % en 2020. Pour cela, le Maroc peut s’appuyer sur son soleil : la plus grande centrale solaire du monde va bientôt être opérationnelle à Noor, près de Ouarzazate. Elle fournira à terme 580 mégawatts (soit environ 70 % de la capacité d’un réacteur nucléaire).

« Le Maroc est devenu l’un des acteurs majeurs de la transition énergétique dans le monde et plus particulièrement sur le continent africain », a déclaré le roi du Maroc lors de l’ouverture de la COP21. Le pays veut devenir un chef de file en Afrique et « donner l’exemple » sur les énergies renouvelables, mais aussi l’interdiction des OGM et des sacs de plastiques.

Tourisme et développement durable

Pour le Maroc, le développement durable passe aussi par le tourisme, qui représente 8 % du PIB et est un gros créateur d’emplois. L’industrie touristique est en train de se réformer pour accueillir des « éco-touristes » : « Pour les nouvelles implantations touristiques, nous imposons plusieurs critères, notamment le respect du trait de côte sur le littoral, l’emprise au sol ou le retraitement des eaux usées », énumère Nada Roudies, secrétaire générale au ministère du Tourisme marocain.

Date limite pour soumettre votre candidature : 15 sept 2016, 17h00

Renseignements :

Eve Line Lafond
Chargée de projets
Les Offices jeunesse internationaux du Québec – LOJIQ
ellafond@lojiq.org
T 514 228-4748

Narjisse Ibnattya-Andaloussi
Directrice de projets
Regroupement des jeunes chambres de commerce du Québec – RJCCQ
mission@rjccq.com
T 514 933-7595

Nous joindre 

Infolettre

Contact

1100-555 René-Lévesque Ouest, 11e étage,

Montréal (Québec) H2Z 1B1

 (514) 933-7595

 info@rjccq.com

©2018 Regroupement des jeunes chambres de commerce du Québec - RJCCQ