Le RJCCQ interpelle les employeurs et les gouvernements afin de s’adapter aux nouvelles réalités de l’emploi.

15.03.2019

Montréal, le 15 mars 2019 – Le principal constat qui se dresse à l’issue de la quatrième édition du Forum économique de la relève d’affaires (FERA) qui se tenait aujourd’hui à Montréal consiste à dire que les entreprises du Québec ne sont pas prêtes à faire face aux changements qui s’amorcent dans le marché de l’emploi. C’est ce qu’ont entendu les 750 jeunes entrepreneurs et professionnels qui participaient à l’événement, répondant ainsi à l’invitation lancée par le Regroupement des jeunes chambres de commerce du Québec (RJCCQ).

 

« Emplois atypiques, horaires variés, travail à distance, ce qui était l’exception il y’a encore quelques années est rapidement en voie de devenir la norme. Les discussions d’aujourd’hui démontrent que les entreprises du Québec ne sont pas prêtes à y faire face », a affirmé Maximilien Roy, président-directeur général du RJCCQ. « Si l’on ne prend pas les mesures nécessaires dès maintenant, la pénurie de main-d’œuvre qui sévit actuellement partout dans la province ne va que s’accentuer et c’est toute notre économie qui va en souffrir ».  

 

C’est sous la présidence d’honneur d’Alexandre Gagnon, vice-président Amazon Canada et Mexique et devant une salle comble que les panélistes ont discuté des nouveaux modèles d’emploi, de normes du travail et de compétences nécessaires à la compétitivité.

 

À l’instar des éditions précédentes, celle de 2019 a connu un succès retentissant, souligné par la présence de la ministre fédérale du Tourisme, des Langues officielles et de la Francophonie, l’honorable Mélanie Joly, la vice-première ministre du Québec et ministre de la sécurité publique, Geneviève Guilbault ainsi que du ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet. Parmi les autres personnalités présentes, Andrew Molson, président du conseil d’AVENIR GLOBAL, et Éric Filion, président d’Hydro-Québec Distribution, ont également pris part aux discussions et aux échanges.

 

« Le FERA de cette année doit servir de sonnette d’alarme pour le Québec Inc. et la classe politique. C’est une excellente amorce de discussion mais il faut pousser la réflexion plus loin tout en impliquant une grande variété de parties prenantes. En premier lieu, ce sont les jeunes de la relève d’affaires qui doivent être interpellés si l’on veut réussir la transition vers une économie adaptée aux métiers du futur », a poursuivi Maximilien Roy.  « Le Regroupement des jeunes chambres de commerce du Québec est prêt à prendre son rôle de leader dans cette discussion, notamment en formulant ses recommandations au nouveau gouvernement du Québec dans le livre blanc qui lui sera soumis très prochainement », a-t-il conclu.

 

 

                                                                           -30-

 

 

À propos du RJCCQ 

 

Depuis 26 ans, le Regroupement des jeunes chambres de commerce du Québec (RJCCQ) soutient un réseau de 40 jeunes chambres de commerce et ailes jeunesse à travers le Québec, représentant plus de 10 000 jeunes professionnels, cadres, travailleurs autonomes et entrepreneurs, âgés de 18 à 40 ans et compte parmi ses rangs douze organisations issues des communautés culturelles.

 

Renseignements et demandes d’entrevues :

Dina Berrada

Chargée de projets communications

Regroupement des jeunes chambres de commerce du Québec (RJCCQ)

T/F:514 933-7595 #3/C:438 868-7595 | communication@rjccq.com | www.rjccq.com

 

Partager sur Facebook
partager sur Twitter
Partager sur LinkdIn
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

Nous joindre 

Infolettre

Contact

1100-555 René-Lévesque Ouest, 11e étage,

Montréal (Québec) H2Z 1B1

 (514) 933-7595

 info@rjccq.com

©2018 Regroupement des jeunes chambres de commerce du Québec - RJCCQ